Croisière plongée en thailande phuket et khaolakCroisière plongée Phuket et Khaolak

Le plaisir est souvent déclenché par l’un ou plusieurs de nos sens. A l’avant de Bunmee 3, je fixe l’horizon qui avance constamment devant moi en m’éloignant peu à peu de la côte. Je reste attentif aux formes des vagues, à la perspective des lignes que forment les quelques nuages, aux couleurs vives que le soleil m’offre, aux sons des flots qui caressent la coque du bateau, au parfum du sel sur ma peau... Dive now !
Devis voyages plongée

Reportages voyages

Séjour plongée Philippines: Moalboal, un petit coin de paradis

séjour plongée moalboal aux philippinesComme Pierre Aronnax dans « Vingt mille lieues sous les mers » le pense, est-il vrai qu’il est impossible de transcrire les beautés du paysage sous-marin ? « Quand le pinceau lui-même est inhabile à rendre les effets particuliers à l’élément liquide, comment la plume saurait-elle les reproduire ? » Il y a parfois des voyages que l’on oublie et il en est d’autres qui nous captivent. Quelquefois, nous partons sans savoir, sans trop connaître mais là, je sais ce qui m’attend. Je me laisse alors porter par les jours, les nuits et les plongées qui s’enchaînent. Aux Philippines, je me retrouve dans un pays lointain et proche à la fois. Je suis au pays des îles, du vent et de la mer. J’y apprécie la lenteur et le temps qui peut s’oublier. Blotti et rassuré, sur l’eau ou sous les étoiles.

Intenses impressions philippines à seulement cinq minutes de ma chambre à la décoration exotique, sur le récif de « Dolphin House », le long du tombant qui plonge lentement jusqu’à une trentaine de mètres, limite de mes explorations. Un peu plus au large, au milieu du détroit de Tanyon, les profondeurs avoisinent les cinq cent mètres. Ce n’est pas pour moi.

séjour plongée philippines    club de plongée moalboal cebu    vacances aux philippines

Un peu plus au sud, le bateau stoppe au lieu dit « Sardines point », juste au bout de la jetée du village de Panagsama. Et pour cause, à peine immergé, nous rencontrons un immense banc de sardines qui évoluent entre 0 et 10 mètres de profondeur. Elles sont par millions, étalées sur une centaine de mètres. Mise à part, la quasi absence de prédateurs ici, c’est presque plus impressionnant que le « Sardine run » en Afrique du sud ! La lumière du soleil ne passe plus entre les poissons tellement leur densité est importante. Seule l’expiration de mes bulles les dérangent un peu, créant un véritable ballet d’ombres et de lumières qui se reflètent sur leurs écailles. Quelques caranges se régalent toutefois de cette fabuleuse et, à priori, inépuisable manne. Le son du à ces innombrables sardines qui se déplacent rapidement en un seul et même mouvement, tel le feulement d’un félin, reste gravé dans ma mémoire.

Cette plongée pourrait, à elle seule, justifier mon retour ici car c’est sans compter les nombreux animaux qu’il est possible de rencontrer et donc de photographier : crevettes, poissons crapauds, poissons feuilles, crabes chevelus, nudibranches, hippocampes pygmées ou autres bizarreries, blotties dans les riches anfractuosités des innombrables coraux que seule la nature sous-marine peut nous réserver.  Alcyonaires et gorgones s’étirent dans le courant léger, comme pour rivaliser avec le substrat corallien, par leurs couleurs chatoyantes.

bateau de plongée cebu philippines    centre de plongée philippines moalboal    plongée sous-marine cebu moalboal

Biquotidiennement, notre bateau se trouve au-dessus de nos bulles après soixante minutes de plongée et un palier de sécurité de trois minutes à trois mètres. C’est la procédure à respecter ici et c’est bien. Des plongées sans saturation, sans surprise, nonobstant les multiples animaux rencontrés, pas de très gros mais des curieux. Les poissons se prennent pour des feuilles et les feuilles ressemblent à des poissons. Que du plaisir. C’est presque un rituel avec deux départs à 9.30 et à 14.00, donc tout le temps nécessaire pour désaturer et déjeuner ou bien le soir pour l’apéro ou un massage relaxant.

En plus, le fait de ne pas porter les blocs (remerciements de mes vertèbres !), l’unité de lieu (bungalows, restaurant, club de plongée) couplés à des sites très proches (entre 5 et 30 minutes) font de cette destination un voyage peu fatiguant. Pour les plus paresseux, il est toujours possible de découvrir toutes les merveilles sous-marines après seulement deux minutes de palmage, vu que le tombant est très proche de « Dolphin House ».

photo plongée philippines    voyage aux philippines    vacances hôtel cebu aux philippines

Quand le trop plein d’azote se fait sentir ou que mes oreilles me rappellent à la raison, je m’évade en randonnée aquatique, au gré du léger courant. De la mer au ciel, l’esprit hésite entre les coraux multicolores et les nuages blancs. La tête près de la surface, je me plais à croiser les bancas, barques traditionnelles des pêcheurs locaux qui avancent lentement avec une palme au pied gauche, tout en pagayant avec la main droite, à la recherche de quelques poissons assurant leur pitance quotidienne. L’un d’eux me gratifie d’un large sourire, avec ses yeux rieurs, à travers ses petites lunettes de plongée. Je perçois les sons sous-marins, sortes de crépitements caractéristiques de la vie récifale ou le chant plus classique et lointain de quelques coqs qui se parlent. Peut-être avant leur prochain combat du dimanche soir ? Peu à peu, la chanson des vaguelettes qui caressent le sable se mêle aux bruits de la petite brise qui se lève, pour me rafraîchir les idées.

A « Kasaï point », nous passons une bonne dizaine de minutes à observer une squille mante, aux couleurs vives, se déplacer par mouvements saccadés si caractéristiques de ce curieux animal. « Tuble reef » est plutôt le site dédié aux poissons crapauds, l’un noir pas très photogénique, un autre jaune plus sexy et deux autres qui se suivent avec une démarche plutôt pataude. Nous sommes comblés. A « Looc point », une petite gorgone jaune à trente mètres, cache deux minuscules hippocampes pygmées rose et jaune de trois millimètres.  Dix mètres plus haut, grâce à notre accompagnateur expérimenté, nous en découvrons un autre assez clair avec de petits points rouges. C’est un véritable plaisir que celui d’observer le minuscule qui témoigne de toute la fragilité du monde sous-marin. Ici comme ailleurs. Et je témoigne que nos guides sous-marins restent très respectueux de cette philosophie que je cautionne totalement. Je tiens à le préciser.

poisson crapaud philippines    poisson pierre plongée philippines    hippocampe pygmée

Pour notre troisième plongée de la journée, nous allons observer l’accouplement des poissons mandarins au coucher du soleil. Un spectacle toujours aussi rempli d’émotion, car rare et fugitif. La perpétuation de la vie dans toute sa beauté. Il y a toujours du nouveau sur la scène des plongées…

Pour changer un peu le lendemain, nous partons à huit heures du matin pour une double plongée (successives), avec un intervalle de surface de une heure, à l’île Pescador. Nous l’atteignons après vingt minutes de navigation plein ouest sur une mer sans aucune ride, tel un lac signant la naissance d’un nouveau monde. Le soleil à peine naissant réchauffe mes épaules. A « Cathedral », à l’ouest de l’île, une petite grotte à quatre entrées laisse pénétrer les rayons de lumière qui jouent sur les parois. Le spectacle est majestueux et paisible à la fois. Derrière nous, un minuscule crabe araignée nous observe, blotti dans son anémone. Le mimétisme est si parfait que j’ai du mal à voir s’il tient également un appareil photo entre ses pattes (…). A la fin de la plongée, je déniche un poisson crapaud d’un rose indécent qui, totalement immobile, tente de se camoufler entre deux belles éponges tuyaux.

Le retour au bateau après un palier aussi long que notre plongée, est source d’émerveillement, avec toujours cette lumière qui balaye les multiples coraux. Les poissons y jouent à cache-cache, sans se soucier de notre présence. J’ai voyagé très loin. Je suis allé près. J’ai traversé de multiples trottoirs pour aller voir en face, plus au soleil, si j’y étais. Mais aux Philippines, ici peut-être plus qu’ailleurs, j’essaye probablement en vain, de transcrire, par l’image et par les mots, ce que je vois et ce que je ressens sous l’eau. Quand les dieux ont créés ces îles, ils ont été si émerveillés par leur beauté qu’ils n’ont pu s’empêcher d’en façonner plus de 7000 !

poisson crapaud photo philippines    spot de plongée aux philippines ile de cebu    photo plongeur philippines

« A la lumière électrique, l’effet produit est infiniment plus saisissant encore : l’observateur est noyé dans une mer de paillettes d’or et de saphirs ; le foyer lumineux (…) est d’une intensité extrême ; l’auréole lumineuse qui l’entoure reflète toutes les couleurs du spectre solaire, et va, en s’évanouissant, se perdre dans la nuit des eaux. C’est féerique et indescriptible. » Jean-Baptiste Henri Durand-Brager

Ne serait-ce pas cela la douceur de vivre ? Le temps qui s’étire comme un ruban de lait et de miel, la nature au bout des yeux, sous nos palmes. La mer chantante, les coraux majestueux, les animaux secrets ou les tortues débonnaires, presque toujours présentes. Cebu, c’est beau ! Ici, je ressens les Philippines comme un havre de paix, subtile composition de petits plaisirs à mettre bout à bout comme bon me semble… Profitons ! Laissons nous porter par cette onde bienfaisante le long des vagues océanes, au milieu de ce bel écrin bleu. J’aperçois par-ci par-là quelques notes de vert, de jaune et d’orange, résultats des variations de lumière, dues aux rayons de soleil qui balayent les arbres au hasard du passage des nuages. Cela donne à la terre ces multiples nuances de couleurs pour le plus grand bonheur de nos yeux. Au fil des jours, j’admire les beautés variées de ces paysages asiatiques. Enchanteurs.

nuage de poissons plongée philippines    séjour plongeur moal boal philippines    macro photo plongeur philippines cebu

Plonger, c’est aussi goûter à la liberté des grands espaces. Une initiation qui permet d’approcher une nature sauvage, mystérieuse, riche et pourtant fragile. Comme un privilège. Et quand j’apprend qu’un poisson d’une espèce jusqu’ici inconnue, vient d’être observé et filmé à 8143 mètres de profondeur, j’ai encore envie de chercher, d’apprendre et de découvrir le monde. Sous-marin en particulier. A l’aube de chaque matin, une idée, une envie ? Nous planifions notre journée parfaite au gré de nos désirs et de la météo. En mer ou à terre. Avec toujours une pause détente sur l’océan, au couchant.

« Les eaux sont presque toujours transparentes (…) La lumière, éclatante à la surface de la mer, s’affaiblit et produit un demi-jour aux teintes azurées d’un effet féerique. L’imagination des plongeurs conserve longtemps le souvenir de la magie de ces paysages sous-marins. » Auguste Denayrouze

Le dépaysement est tout un art. Ici, finie la mode du gris. Place au bleu. Le soleil est omniprésent avec ses perspectives de toutes les couleurs. Au loin, revoici le temps des mers d’émeraudes, des plages blondes et des peaux dorées, des barques frêles d’île en île, des heures paresseuses. Avec un beau ciel par-dessus. C’est essentiel. Cebu chante comme un retour aux bonheurs simples. Les tortues et les poissons reprennent possession des rivages. Les fonds participent à un concours de beautés. Les Philippines ici fêtent la mer et comme la nature nous en fait voir de toutes les couleurs, je m’inspire de ces harmonies. Pour petits ou grands plongeurs, tout à Moalboal est fin prêt pour que le voyage soit moins loin. On rêve d’un départ avant de le vivre. La douceur, c’est parfois ce qui nous manque et ce lieu nous l’offre alors. Tendresse de l’eau, du sable, du ciel, des gens et des minutes qui passent. Laisser courir son imagination face à l’île Negros dont les contours se dessinent parmi les ocres du soleil couchant. Se laisser dériver au fil des jours vers une douce torpeur, en prenant quelques jours à son quotidien. Au besoin, les voler à ses habitudes. Le temps de quelques beaux instants, de quelques éblouissements. Comme de merveilleuses insolences. Laissons encore et toujours la nature nous montrer le chemin.

« La tolérance, c’est permettre à l’autre d’écouter les bruits du silence. »

Henri ESKENAZI

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site web
Droit de reproduction réservé - Copyright texte et photos Henri Eskenazi
 

« Que de bonheurs nous devons au scaphandre !
Quel poétique et séduisant tableau !
L’homme, en amour comme en tout, peut prétendre
Qu’il est heureux comme un poisson dans l’eau. »
Oscar de Poli (1867)



Informations pratiques :

La situation:
Cebu est la plus grande des îles de l’archipel philippin des Visayas, situé au sud de la mer de Chine (200km du nord au sud et 40km de l’est à l’ouest). Les Philippines possèdent 7107 îles. Moalboal se situe à environ trois heures en minibus de l’aéroport Mactan, entre les îles Negros à l’ouest, Leyte au nord-est et Bohol au sud-est, avec autour, 167 îles plus petites dans le détroit de Tanyon. Le point culminant est le mont Cabalasan avec ses 1108 mètres. Le village de Moalboal et « White Beach » où se trouve « Dolphin House » est sur la côte sud-ouest de la péninsule Copton, près du petit village de Saavedra. Manille est la capitale des Philippines et Cebu-city, la deuxième ville.

Les papiers :
Passeport valable 6 mois après la date de retour. Pas de visa nécessaire sauf pour un séjour supérieur à 30 jours, demander un visa à l’ambassade. Billet de retour exigé. Certification, carnet de plongée et certificat médical de moins de un an à apporter. Prévoir la location du matériel, l'encadrement pour les débutants (CMAS Niveau 1 et Padi Open Water non accompagné), les dépenses personnelles et les plongées supplémentaires. La taxe de sortie de Cebu (750 pesos, à régler sur place). Les repas non mentionnés au programme. Les taxes de parcs marins 100pesos/jour/plongeur.

La santé :
Traitement antipaludéen recommandé mais pas indispensable. A Cebu, pas de vaccination obligatoire. Produits anti moustiques. Eau non potable.

La météo :
Température de l’air entre 22° et 35°C, température de l’eau entre 27 et 29°C. Climat tropical avec trois saisons (sèche de mars à mai, humide de juin à octobre, froide de novembre à février).
Le décalage horaire par rapport à la France :

  • en été, + 6 heures
  • en hiver, + 7 heures.

L’argent :
Le Peso philippin (100 pesos = 2 euros environ).

Le parler :
Filipino ou Tagalog, Cebuano et Anglais.

La population :
100 millions d’habitants avec 12 millions à Manille et 4 millions à Cebu dont 3 millions à Cebu-city.

La religion :
Catholique à 90%.
L’électricité :
220 volts (prises françaises).

La plongée :

  • Bouteilles 12 litres aluminium avec robinetterie DIN ou étrier.
  • 2 plongées par jour à 9.30h et 14.00h, en bateau à moteur ou en Bancas (barques traditionnelles à deux balanciers) + plongées du bord + plongées de nuit + plongée « mandarins ».
  • Une quinzaine de sites sur le récif de Tongo, de 0 à 50m, entre 5 et 30mn du centre.
  • Les principaux sites : Dolphin house, Kasay, Talisay, Sampaguita, White beach (Basdako en cebuano), Looc, Tuble reef, Visaya, Pescador (Agad-agad en cebuano), à 20mn en bateau vers l’ouest est une île qui plonge à moins 700m avec une superbe grotte en-dessous des 30m, Sardines point, Sunken Island à 30mn de navigation est un sec qui descend à moins 40m, House reef ou Tongo point ou encore Turtle bay, trois noms différents pour un même site où l’on peut observer la parade nuptiale du fameux poisson-mandarin au coucher de soleil !
  • Caisson de décompression à Cebu-city.

L’après-plongée:

  • Les chutes d’eau de Kawasan (à 1h en bateau ou minibus), rizières, buffles et tricycles ou « minicab » aux couleurs vives.
  • Les achats à Panagsama Beach.
  • Le marché de Moalboal.
  • La ferme aux orchidées (à 10mn, prévoir 1/2 heure de visite).
  • La piscine et les massages à l’hôtel (massage Hilot recommandé, 50mn).
  • Kayak de mer, tennis, beach volley, tennis de table, badminton, pétanque.
  • Golf 18 trous à 15km (30mn), au bord de l’eau.

L’hôtel :
Nouvel établissement francophone situé dans un magnifique parc de 3 hectares. « Dolphin House » est composé de plusieurs types d’hébergements allant de 3 au 5* étoiles. L'hôtel offre 23 bungalows. Toutes les chambres sont climatisées et ventilées , avec salle d’eau, terrasse ou balcon, minibar, coffre fort et des petits détails pour améliorer le confort de notre séjour, construites et décorées avec l’artisanat local. Possibilité de prendre ses repas au restaurant panoramique ou sur les terrasses du bar, face à l’océan et l'île Négros, avec des plats asiatiques et internationaux dignes d´un restaurant gastronomique. Il y a toujours le choix entre trois plats principaux, poissons ou fruits de mer, viande et plat végétarien.

Les plus:

  • L’hôtel récent, francophone.
  • L’accueil des Philippins.
  • La macrophotographie et l’immense banc de sardines.
  • La cuisine exceptionnelle.
  • On ne porte pas les bouteilles.
  • Nitrox sans supplément (si certifié).


Les expressions de base :

  • Oui = Opo
  • Non = Hindi po
  • Bienvenue = Mabuhay
  • Bonjour = Magandang umaga po
  • Au revoir = Paalam na po
  • Merci = Salamat

Les livres:

  • Guide des Philippines (Ed. Kummerly & Frey).
  • Le « Petit futé ».

Renseignements utiles :

  • Ambassade de France à Manille : 6th floor, Pacific Star building, Makati Avenue, angle de Senator, Gil Puyat Avenue, Makati. Tél : +632 810 19 81
  • Ambassade des Philippines à Londres (le plus proche) : 00 44 (0207) 835 1100 & Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Urgences sur place : 166 ou 168

Remerciements :
Tout le staff plongée et hôtel.
La société « Nauticam » pour la qualité de son matériel de prise de vue.
Muriel Peissik, « De la réalité à la fiction », du Musée du Scaphandre à Espalion, dans l’Aveyron.

Hôtel séjour plongée:

« Dolphin House »
White Beach, Saavedra
Moalboal, Cebu Island
Philippines
Tél : +63 (0) 32 358 54 19
Mob : +63 (0) 921 635 21 98 / 916 321 65 33
Site web : www.moalboal.net

Annuaire plongée
Vacances plongée

Plus de 300 voyages proposés par les voyagistes à découvrir !

Voir les offres...

Croisières et Séjours

matériels de plongée

Les incontournables

VOYAGES
Votre devis vacances plongée en ligne
MATERIELS
Votre devis achats matériels en ligne
ACTUALITÉS
Les dernières actus de la plongée
NEWSLETTER
Recevez par email les news mensuelles
EQUIPEMENTS
Un catalogue des matériels de plongée
DESTINATIONS
Pays et lieux où plonger
MEDIAS
Galeries de milliers de photos
Voyages plongée sous-marine