Croisière plongée en thailande phuket et khaolakCroisière plongée Phuket et Khaolak

Le plaisir est souvent déclenché par l’un ou plusieurs de nos sens. A l’avant de Bunmee 3, je fixe l’horizon qui avance constamment devant moi en m’éloignant peu à peu de la côte. Je reste attentif aux formes des vagues, à la perspective des lignes que forment les quelques nuages, aux couleurs vives que le soleil m’offre, aux sons des flots qui caressent la coque du bateau, au parfum du sel sur ma peau... Dive now !
Devis voyages plongée

Emotions voyage plongée Ile Maurice: Ile singulière, saveurs plurielles

voyage plongée sous-marine ile maurice
L’homme est cLe décor des champs de cannes à sucre encore ruisselantes de l’humidité de la nuit nous accueille dès la sortie de l’aéroport de Plaisance, sous un soleil naissant. La température, déjà voisine des 30 degrés C, amplifie le parfum des épices. Je déguste un cocktail de fruits offert par Rajinita, une mauricienne au teint cuivrée, drapée de son sari de soie et à l’accent créole si caractéristique de l’archipel des mascareignes. Après onze heures de vol, on se sent très loin, totalement dépaysé mais aussi, un peu chez soi, grâce à l’accueil particulièrement chaleureux des habitants...

En route vers l’ouest. La montagne «Corps de garde»auréolée de sa couronséjour plongée mauricene de nuages qui lui confère un air noble. A travers les flamboyants de la ville de Quatre Borne se dessinent au loin les reliefs verts de Rempart et de Trois-Mamelles, se découpant sur l’azur du ciel et de la mer. Le chauffeur de taxi me rappelle que le plus haut sommet de l’île est le Piton de la petite rivière noire avec ses 828 m. Nous croisons un charmant village nommé Beaux-Songes où se dressent de superbes acacias fustulas et de nombreux alamandas, les deux espèces rivalisant de beauté avec leurs splendides fleurs jaunes. Plus au sud, nous apercevons le village de Tamarin et du Morne qui font face fièrement à l’océan Indien.  Quelques minutes après mon arrivée au Sugar Beach Resort, j’admire le paysage, entre sable blanc de la plage et surface de la piscine où les cocotiers se reflètent…

Sur la même plage immense qui mène à l’hôtel La Pirogue, les vendeurs ambulants me proposent paréos, saris, sacs, chapeaux de paille et autres souvenirs. Là, Thierry et Gérald nous accueillent pour nos premières immersions. Départ à neuf heures pour La Cathédrale : une architecture tourmentée créant des jeux d’ombres et de lumières, idéale pour la photo au grand angle, avec des bancs de king fish qui se moquent du courant Nord-sud. A 15h, deuxième plongée sur la vieille épave du Tug 2, à 20 minutes du centre de plongée, posée volontairement à 20 mètres de profondeur, sur le sable parsemé d’hétérocongres toujours aussi timides. D’emblée, deux rhinopias, esthemeyeri et frondosa, poissons assez rares et photogéniques, posent pour moi. Puis j’observe des poissons pierres, des poissons feuilles, des poissons crapauds, des poissons scorpions… Plusieurs espèces de crevettes, des coquillages et de magnifiques limaces tapissent le dessus de l’épave. Autour, des mérous tachetés, des poissons anges, des poissons trompettes et des lutjans se partagent le territoire. Tout ce beau monde se croise de la proue à la poupe pour le plaisir des photographes. Des plages innombrables aux eaux cristallines, des beautés naturelles intactes, des couleurs qui apaisent l’âme, des rencontres qui n’attendent rien d’autre que le sourire de l’autre, des saveurs épicées à souhait dans l’assiette, des fêtes qui ne finissent jamais. L’île Maurice, passionnante et généreuse, est une terre plurielle.

Un échantillon des merveilles de cette terre : le jardin de Pamplemousses avec ses nénuphars géants, la célèbre plage (trois kilomètres de sable blanc) de Trou aux Biches au nord-ouest, l’île aux Cerfs à l’Est et son paradis des sports nautiques, la géologie intéressante de la Terre des Sept Couleurs de Chamarel… Non loin, à l’intérieur des terres, le Domaine de l’Etoile propose trois heures de découverte en quad, entre cannes à sucre, bois d’ébène et conifères, avec une vue imprenable sur la côte en surprenant au passage quelques biches, faons ou faucons. Notre guide naturaliste, qui répond au prénom de Ravi, se plait à nous faire découvrir son pays tout en nous initiant au tir à l’arc.

Au nord-ouest, à Grand Baie, près de Mont-Choisy vers Trou aux Biches, il est possible de faire une sortie de 30 minutes en scooter sous-marin, dans trois mètres d’eau. Même pour un plongeur expérimenté, cela peut représenter une alternative durant le séjour, à pratiquer à 2. « Blue safari » permet également de descendre à 35 mètres en sous-marin pour approcher le Starhope, une épave de 50 mètres de long, couché sur bâbord ; le haut de la structure se trouve à 21 m. Quelques mérous et perroquets s’ébattent dans un récif de coraux. Certains poissons viennent brouter les algues fixées sur la coque. Sur le sable se trouve une énorme ancre vieille de 250 ans. Une belle plongée archéologique, au sec, derrière les hublots du sous-marin. Une petite balade en catamaran permet de découvrir la cascade de Trou d’eau douce, puis de faire du PMT près de la très esthétique Ile aux cerfs que nous découvrons ensuite en parachute ascensionnel. Vu d’en haut, le lagon et la passe sont encore plus beaux !

Les jours suivants, l’envie de plonger dans l’océan nous tiraille à nouveau. Le site de rempart serpent nous comble au niveau de la faune. Les espèces rencontrées sont nombreuses et variées : murènes, rascasses volantes de taille conséquente, blennies colorées dans leur trou, crevettes énormes, nudibranches. Une superbe raie pastenague vient s’ébattre entre nos palmes, hésitant d’un plongeur à l’autre pour finalement, après dix minutes de réel bonheur, s’enfuir dans le bleu.

Nous terminons notre séjour par une plongée de nuit sur le site de… l’Eveillé ! La mer ressemble à un lac. La lune, presque pleine, éclaire la descente jusqu’à 26 m. De là, nous passons sous une arche en rasant le sable. Sur notre passage, les perroquets bleus, assoupis dans les anfractuosités de la roche, ne nous regardent même pas. Par contre, les nombreuses langoustes accrochées au tombant ne nous quittent pas des yeux. Un bernard-l’ermite body-buildé se déplace rapidement par bonds successifs tandis qu’une danseuse espagnole survole le tombant. Nous sommes épiés par une multitude de crevettes trahies pas leurs yeux rouges qui scintillent dans la pénombre. Bulles, sons, scintillement, plancton… La nuit sous l’eau est peut être plus intense, plus inspiratrice de rêves et d’évasion.
Au petit matin, du balcon de ma chambre, la plage mauricienne s’étire à perte de vue. Elle est bordée de cocotiers, de palmiers et de filaos. La mer joue avec les couleurs, du bleu clair au turquoise en passant par l’émeraude.
 
Henri Eskenazi
www.henrieskenazi.com
© Tout droit de reproduction réservé - Texte et photo H. Eskenazi


>>> D'autres émotions ?... cliquez ici !

Annuaire plongée
Vacances plongée

Plus de 300 voyages proposés par les voyagistes à découvrir !

Voir les offres...

Croisières et Séjours

matériels de plongée

Les incontournables

VOYAGES
Votre devis vacances plongée en ligne
MATERIELS
Votre devis achats matériels en ligne
ACTUALITÉS
Les dernières actus de la plongée
NEWSLETTER
Recevez par email les news mensuelles
EQUIPEMENTS
Un catalogue des matériels de plongée
DESTINATIONS
Pays et lieux où plonger
MEDIAS
Galeries de milliers de photos
Voyages plongée sous-marine