Croisière plongée en thailande phuket et khaolakCroisière plongée Phuket et Khaolak

Le plaisir est souvent déclenché par l’un ou plusieurs de nos sens. A l’avant de Bunmee 3, je fixe l’horizon qui avance constamment devant moi en m’éloignant peu à peu de la côte. Je reste attentif aux formes des vagues, à la perspective des lignes que forment les quelques nuages, aux couleurs vives que le soleil m’offre, aux sons des flots qui caressent la coque du bateau, au parfum du sel sur ma peau... Dive now !
Devis voyages plongée

Emotions voyage plongée : Orcières Merlette, sous le toit du lac

plongée sous-marine sous glace à orcière merlette

Si le village d’Orcières-Merlette est plus connu pour sa station de ski que pour les sports subaquatiques, il est pourtant un lieu de pratique de plongée sous glace renommé. Gelé de décembre à avril, le lac Long (plus d’un hectare de surface, perché à 2 480 mètres d’altitude) accueille chaque année quelques centaines de plongeurs avides d’impressions nouvelles...

plongée sous marine sous la glaceDétendeur en bouche, je m’apprête à me glisser dans l’eau du lac gelé après un court mais indispensable briefing en compagnie d’Aurélien, Patricia, Jean-Christophe et Véronique. Rodolphe, d’Oser Plonger, qui gère parfaitement cette activité avec son amie Véronique, met l’accent sur la sécurité et le confort sans oublier d’apporter la chaleur qui manque quelquefois à son décor…Hiver oblige ! S’il s’agit de plongées en conditions extrêmes, elles ne doivent pas rimer avec prise de risque. Priorité est donc donnée à la qualité du matériel : détendeurs anti-givre Océanis FDX 10 à 1er étage pneumatique, sous-vêtement isothermique très confortable, combinaison étanche Topstar et gants, permettent aux plongeurs de ne pas souffrir du froid durant les 20 minutes que dure la plongée dans une eau à 3 degrés et à une profondeur de 4,50 mètres (la profondeur maximale du lac est des 6,8 mètres).

Seules la tête et les mains automatiquement plus sensibles, se refroidissent rapidement. A quelques mètres des trois trous creusés dans le lac, un local abrité et chauffé attend les visiteurs au retour de la plongée pour savourer une petite collation réconfortante.

Au-delà du froid et de la difficulté de palmer en vêtement sec lorsque l’on n’en a pas l’habitude, une des difficultés pour les plongeurs non expérimentés reste de surmonter leur appréhension : s’immerger dans l’un des trous creusés dans la glace, s’enfoncer dans une eau verte, plutôt sombre malgré la lumière extérieure vive. Seule une infime partie des rayons du soleil parvient en effet à pénétrer au travers de l’épaisse couche de glace. Et puis, chaque plongeur garde au fond de lui la crainte injustifiée de se perdre et de ne pas retrouver la sortie. En fait, cette peur est infondée. Rodolphe, notre moniteur attentionné, ne nous quitte pas des yeux et un fil d’Ariane fixé dans la glace, permet de savoir exactement où l’on se trouve. De plus, une longe empêche le plongeur de trop s’éloigner ou de remuer le fond tapissé d’une vase et d’algues hautes, d’un bon mètre. Il parait qu’il y a quelques truites sauvages et des vérons que nous ne pourrons observer car tout ce petit monde subaquatique hiverne en cette saison !

Passée cette première excitation, le voyage dans la cathédrale immaculée peut commencer. Protégée par un épais manteau de glace, plus d’un mètre au plus fort de l’hiver, l’eau du lac ne reçoit qu’une lumière diffuse, atténuée. Les bulles d’air rejetées par les plongeurs, à chaque expiration, restent prisonnières du plafond. Elles forment de petits chapelets de mouvants de billes irisées sur lesquelles scintille la lumière ambiante. Si la surface de la glace, à l’extérieur, semble lisse et plate, elle est au contraire merveilleusement tourmentée de l’autre côté du miroir. Travaillée, ciselée par l’eau qui continue à courir sous elle, plissée au moment où, au début de l’hiver, elle n’était encore qu’une pellicule minuscule et fragile. Malléable, elle constitue comme une immense sculpture.

Par endroits, de petites boules remontent vers la surface. Ailleurs, au contraire, des lames glacées, s’enfoncent plus profondément dans l’eau verte. Et dans ces crêtes et vallées, tantôt cristallines et transparentes, tantôt laiteuses, pratiquement opaques, la lumière jaillit dans toutes les directions. Elle rebondit, s’insinue, traverse une fente avant de venir buter dans un creux épais. Au moindre déplacement, je change de paysage pour découvrir de nouveaux reflets étoilés sur le ciel de glace. Mon regard se perd alors dans cet espace aux portes du rêve…

L’expérience de la plongée sous glace, même si elle suppose le respect de quelques règles de sécurité et un encadrement rigoureux, est accessible à tous : chaque année, de nomreux néophytes en matière de plongée sous-marines tentent l’expérience. Ils reviennent conquis par un autre monde, à deux pas de notre quotidien. Une expérience à ne pas rater !

Henri Eskenazi
www.henrieskenazi.com
© Tout droit de reproduction réservé - Texte et photo H. Eskenazi
 


>>> D'autres émotions ?... cliquez ici !

 

Annuaire plongée
Vacances plongée

Plus de 300 voyages proposés par les voyagistes à découvrir !

Voir les offres...

Croisières et Séjours

matériels de plongée

Les incontournables

VOYAGES
Votre devis vacances plongée en ligne
MATERIELS
Votre devis achats matériels en ligne
ACTUALITÉS
Les dernières actus de la plongée
NEWSLETTER
Recevez par email les news mensuelles
EQUIPEMENTS
Un catalogue des matériels de plongée
DESTINATIONS
Pays et lieux où plonger
MEDIAS
Galeries de milliers de photos
Voyages plongée sous-marine