Croisière plongée en thailande phuket et khaolakCroisière plongée Phuket et Khaolak

Le plaisir est souvent déclenché par l’un ou plusieurs de nos sens. A l’avant de Bunmee 3, je fixe l’horizon qui avance constamment devant moi en m’éloignant peu à peu de la côte. Je reste attentif aux formes des vagues, à la perspective des lignes que forment les quelques nuages, aux couleurs vives que le soleil m’offre, aux sons des flots qui caressent la coque du bateau, au parfum du sel sur ma peau... Dive now !
Devis voyages plongée

Emotions voyage plongée Viet Nam : sur l’île de la Baleine

croisière plongée viet nam
Anh, Loc et Tan sont sur un bateau. Anh tombe à l’eau. Qui reste t’il à bord ? Réponse : personne ! Car les deux autres ont suivi, tous passionnés de plongée. Comme vous l’avez deviné, ils sont tous les trois vietnamiens et travaillent à Hon Ong, l’île de la baleine. Cette île est entourée d’une multitude d’autres îles semblables et habitées par les pêcheurs, appartenant pour la plupart à l’ethnie des Ha. Ils s’occupent aussi d’élevage de crevettes, de langoustes ou de fermes perlières. Cet archipel est relié à la mer de Chine par un bras de mer, chenal naturel de cinq kilomètres de long nommé Lach Cua Be...

Michel et sa charmante épousplongée vietname Lan Phuong coiffée d’un nonla, chapeau vietnamien typique en feuilles de lataniers, s’occupent avec beaucoup d’amabilité de ce petit paradis avec ses vingt-huit paillotes. Elles sont posées sur une plage abritée par de caractéristiques blocs de granit tombés d’on ne sait où. En face, le mont du passage (Mui Ba Lon), auréolé de sa corolle nuageuse culmine à 566 mètres. Là, tous les soirs, se couche le soleil sur fond de jungle. On entend le chant strident des insectes dont l’intensité s’amplifie à l’unisson, par vagues régulières. Le coucal, oiseau noir et roux, chante de manière ineffable. Combien de bonnes raisons pour venir ici ?

Michel, naturaliste autodidacte, évoque les cerfs aboyeurs, les lézards papillons, les hérons crabiers, les guêpiers verts, les poules sauvages ou encore les perroquets verts à joues roses. Prolixe, passionné, il est intarissable pour qui sait l’écouter ! Avec un peu de chance, on peut rencontrer des fourmis rouges carnivores, un serpent des cocotiers, un scorpion, une scolopendre de feu ou un cobra royal mais (pour ceux qui en auraient le désir !), il n’est pas facile de les photographier. Les apprentis botanistes comme les plus avertis se feront un plaisir de dénombrer les différentes espèces d’arbres, plantes, lianes présentes sur Hon Ong. Je ne vous citerai que le ricin, le cicca ou encore le lilas des Indes, endémique du lieu, appelé Bang Iang ou encore Lagerstroemia. Devant un verre d’alcool de riz Lua moi (à essayer) ou de Bia hoi (bière pression locale) ou de côtes-du-rhône rouge français (et oui…), j’apprends que Hon Ong signifie en fait, la « Pointe du Monsieur ». D’où Hon, l’île et Ong, la baleine. Cqfd.

Michel, vivant au Vietnam depuis 15 ans, replante les coraux morts et a de multiples projets dont ceux de créer un parcours botanique et un sentier sous-marin autour de l’île. Il va jusqu’à me montrer les plantes pied de chèvre devant la paillote n°13. Je bois ses paroles car, avec beaucoup d’humour, il vit ce qu’il dit.

Sous l’eau, Delphine, de « Rainbow Divers » est mon guide. C’est une chance car elle brille par sa bonne humeur et sa passion des nudibranches. Ça tombe bien, moi aussi ! Équipés de deux appareils photos, nous arpentons tous les fonds de la région sans dépasser les 20 mètres. Là, entre deux blocs de rochers et coraux, Delphine me montre jusqu’à dix espèces différentes par immersion, surtout sur le fameux site des Trois Rois, Hon Tran Nam. Un chromodoris, deux phyllidiopis, trois hypselodoris et hop ! C’est sans compter les poissons fantômes arlequins et poissons crapauds. Même si la grosse faune n’est pas nombreuse ici, le seul fait de fouiller les récifs coralliens et de se faufiler entre les blocs de granit est un vrai régal. La température de l’eau, en fonction du courant qui serpente dans ce dédale de rochers, varie de plusieurs degrés mais reste toujours agréable avec une combinaison de 5 mm. Les six meilleurs sites de plongée se situent à l’extérieur de la passe à environ 45 minutes de navigation de Hon Ong. La visibilité n’est pas toujours bonne mais si l’on s’intéresse au « petit » on ne peut pas être déçu. Et puis, certains ont pu percevoir des dauphins, un requin de temps en temps et même… un requin baleine !

Pour les plus courageux, je conseille de partir tôt le matin pour gravir les dunes de sable de Hon Gorn, à l’est. Un aller-retour, à l’heure la plus fraîche, permet de jouir d’un point de vue sur toute la baie de Port Dayot. Environ deux heures, juste pour le plaisir des yeux : un mélange, d’un seul coup d’un seul, de Mauritanie, Malaisie et Seychelles. Toujours ces rochers de granite qui émergent du sable fin et blanc avec le vert de la jungle au loin trempant dans l’eau bleue. En retournant par le village de Son Dung, on côtoie les pêcheurs nous accueillant d’un petit signe de la main et d’un sourire désintéressé, on approche les parcs à crevettes et photographie l’un des temples de la baleine. Ici, comme dans d’autres régions d’ailleurs, la tradition veut que si quelqu’un trouve une baleine morte, il se doit d’enterrer sa carcasse et de construire un édifice, par ailleurs assez coûteux. Ainsi sont les us et coutumes des pays…
 
Henri Eskenazi
www.henrieskenazi.com
© Tout droit de reproduction réservé - Texte et photo H. Eskenazi


>>> D'autres émotions ?... cliquez ici !

Annuaire plongée
Vacances plongée

Plus de 300 voyages proposés par les voyagistes à découvrir !

Voir les offres...

Croisières et Séjours

matériels de plongée

Les incontournables

VOYAGES
Votre devis vacances plongée en ligne
MATERIELS
Votre devis achats matériels en ligne
ACTUALITÉS
Les dernières actus de la plongée
NEWSLETTER
Recevez par email les news mensuelles
EQUIPEMENTS
Un catalogue des matériels de plongée
DESTINATIONS
Pays et lieux où plonger
MEDIAS
Galeries de milliers de photos
Voyages plongée sous-marine