Croisière plongée en thailande phuket et khaolakCroisière plongée Phuket et Khaolak

Le plaisir est souvent déclenché par l’un ou plusieurs de nos sens. A l’avant de Bunmee 3, je fixe l’horizon qui avance constamment devant moi en m’éloignant peu à peu de la côte. Je reste attentif aux formes des vagues, à la perspective des lignes que forment les quelques nuages, aux couleurs vives que le soleil m’offre, aux sons des flots qui caressent la coque du bateau, au parfum du sel sur ma peau... Dive now !
Devis voyages plongée

Secourisme

Les Hémorragies

La perte abondante ou prolongée de sang conduit à une détresse qui menace immédiatement ou à très court terme la vie d'une victime.
Tout saignement nécessite une action de secours immédiate, rapide et efficace.

En principe, il suffit d'appuyer sur la plaie pour faire cesser le saignement.
Exceptionnellement, il faudra recourir à d'autres techniques.
Attention : une hémorragie peut temporairement être masquée par la position de la victime ou un vêtement.


Conduite à tenir :
  • Comprimer directement l'endroit qui saigne avec la main
  • On constate l'efficacité de cette technique par l'arrêt du saignement
  • La victime doit être allongée immédiatement
  • Si le sauveteur doit se libérer, substituer un pansement compressif à la compression manuelle :
    • Prendre un morceau de tissu suffisamment épais que l'on maintient sur la plaie au moyen d'un lien large
    • Celui-ci doit exercer une pression équivalente à celle de la compression manuelle
  • Dans tous les cas :
    • Maintenir la compression jusqu'à la prise en charge de la victime par les secours
    • Si la plaie se situe à une extrémité de membre, on peut la surélever, ce qui contribue à mieux arrêter le saignement

Compression à distance : les points de compression
  • Exceptionnellement, la compression sur la plaie est impossible ou ne peut être maintenue:
    • Fracture ouverte
    • Corps étranger dans la plaie (ne jamais le retirer)
    • Plaie inaccessible
    • Compression directe inefficace
    • Le sauveteur présente une plaie des mains et ne possède pas de moyen de protection
  • Dans l'une de ces situations, on allongera immédiatement la victime avant de réaliser un point de compression : cette technique permet d'effectuer une compression à distance, en amont de la plaie (entre le coeur et le foyer de l'hémorragie), du vaisseau qui est la principale source du saignement

Hémorragie sur un membre inférieur :
  • Le sauveteur est au niveau du bassin, sur le côté ; il appuie avec un poing, bras tendu à la verticale, au milieu du pli de l'aine
  • Le poing de compression doit être maintenu jusqu'à l'arrivée des secours sauf si un garrot est mis en place

Hémorragie sur un membre supérieur :
  • Saisir le bras avec la main, le pouce sur la face interne du bras appuie en direction de l'os
  • Effectuer une légère rotation perpendiculaire à l'axe du bras
  • Le poing de compression doit être maintenu jusqu'à l'arrivée des secours sauf si un garrot est mis en place

Hémorragie du cou :
  • Le sauveteur est sur le côté, au niveau de la tête ; le pouce appuie fermement à la base du cou, le long de la trachée (en prenant garde à ne pas l'écraser)
  • Les autres doigts prennent appui derrière le cou, l'artère est ainsi écrasée contre les vertèbres.

Compression à distance : le garrot
  • Le garrot est utilisé en remplacement d'un point de compression du bras ou de la cuisse (mais pas du cou...)
  • Impossible à réaliser du fait de la position de la victime
  • Inefficace car le sang continue à couler
  • Qui ne peut être maintenu par un sauveteur isolé qui doit donner l'alerte ou s'occuper d'une autre victime grave
  • Le garrot :
    • Doit être placé sur la partie supérieure du membre (bras ou cuisse)
    • Est réalisé avec un lien large, non élastique
    • Doit rester visible, ainsi que l'heure de pose
    • Ne doit jamais être desserré

Cas particuliers :
  • La victime présente un saignement du nez :
    • Laisser la victime assise, tête penchée en avant
    • Ne pas l'allonger pour éviter qu'elle avale on sang
    • Lui demander de comprimer avec son doigt, la narine qui saigne
    • Si le saignement de nez ne s'arrête pas ou se reproduit, l'avis d'un médecin est nécessaire
    • Alerter les secours si le saignement survient après une chute ou un coup
  • La victime vomit ou crache du sang :
    • Installer la victime en position allongée ou, si elle ne le supporte pas, en position assise ou demi-assise
    • Alerter un médecin ou les secours : une hémorragie de ce type est toujours un symptôme grave, nécessitant un traitement d'urgence
Annuaire plongée
Vacances plongée

Plus de 300 voyages proposés par les voyagistes à découvrir !

Voir les offres...

Croisières et Séjours

matériels de plongée

Les incontournables

VOYAGES
Votre devis vacances plongée en ligne
MATERIELS
Votre devis achats matériels en ligne
ACTUALITÉS
Les dernières actus de la plongée
NEWSLETTER
Recevez par email les news mensuelles
EQUIPEMENTS
Un catalogue des matériels de plongée
DESTINATIONS
Pays et lieux où plonger
MEDIAS
Galeries de milliers de photos
Voyages plongée sous-marine