Croisière plongée en thailande phuket et khaolakCroisière plongée Phuket et Khaolak

Le plaisir est souvent déclenché par l’un ou plusieurs de nos sens. A l’avant de Bunmee 3, je fixe l’horizon qui avance constamment devant moi en m’éloignant peu à peu de la côte. Je reste attentif aux formes des vagues, à la perspective des lignes que forment les quelques nuages, aux couleurs vives que le soleil m’offre, aux sons des flots qui caressent la coque du bateau, au parfum du sel sur ma peau... Dive now !
Devis voyages plongée

Reportages voyages

Voyage plongée Croatie : la mer aux mille îles

voyage plongée croatie
Dobrodosli u hrvatsku ! Bienvenue en Croatie ! Avec 1700 km de côtes, 1185 îles, grandes ou petites, désertes ou inhabitées, boisées ou dénudées, plates ou montagneuses, posées sur la mer Adriatique, transparente et turquoise, la Croatie se situe parmi les plus belles destinations de la Méditerranée. L’authenticité de ses paysages, l’accueil de ses habitants et la douceur du climat, surtout de mai à octobre, incite le voyageur à découvrir ce pays attachant : à la voile avec pas moins de 12 500 mouillages, 7 200 amarrages et 47 marinas aménagées… Une multitude de criques, baies et anses permet une navigation très sécurisante, poussée par le maestral ou smorac, brise de mer soufflant durant le jour, qui rafraîchit l’atmosphère en été. En juillet et août, la température de l’eau atteint les 26°C, l’idéal pour pratiquer la plongée ou la randonnée aquatique.

Après un départ de Split en fin d’après-midi, nous traçons vers le sud, en direction de l’île de Hvar. Nous laissons à notre droite Solta, derrière laquelle le soleil va se reposer pour la nuit. Nous décidons de mouiller dans une petite crique abritée de la houle du sud-ouest, au sud de l’île de Brac, non loin du phare de Razani. « Sur ce rocher s’élève une tour à plusieurs étages, en pierre blanche, ouvrage merveilleusement beau, qu’on appelle aussi le Phare, comme l’île elle-même. », du grec Strabon (env. 58 av. J.C.-25 apr. J.C.), à propos de la septième merveille du monde. Cette région est connue pour ses célèbres carrières de pierre marbrière ayant d’ailleurs servie à construire la Maison Blanche à Washington. Quelques villas privilégiées ponctuent les forêts de pins de leur toit rouge. Les cigales nous accueillent de leur chant entêtant, pour toute la journée, jusqu’à l’heure où, quand la lune sautera d’étoiles en étoiles, les grillons prendront le relais.
 
plongée croatie    séjour plongée croatie   croisière plongée croatie    croatie    plonger en croatie

Ces îles de Dalmatie renvoient des couleurs dont on ne se lasse pas, surtout celles qui cessent enfin d’un soleil implacable, embrasant dès le petit matin, la côte de ses rayons chaleureux. Autour de nous, les gens semblent vivre encore de la mer, celle-la même à la fois envoûtante, apaisée et parfois violentée par la Bora, ce vent fort et froid de l’hiver qui arrive des montagnes du Velebit. Lors de la navigation, au gré de nos mouillages entre les multiples îles qui nous entourent, il est possible d’apercevoir, rarement à notre grand regret, quelques grands dauphins Tursiops truncatus à l’étrave, ou des poissons en chasse qui font frémir la surface. Echanges de mots et d’idées avec mes amis Gérard, Christine, Patrick, Danielle, Victor et Amaury. L’un étudie la route sur son Ipad, l’autre prend ses mails sur son Iphone 4 pendant que sa compagne écoute de la musique classique sur son Ipod Touch. Vive Apple et les technologies au milieu de la mer. Déconnecter tout en restant conscient. Etre libre sans se marginaliser, loin et près à la fois. Le progrès au service du bien-être, sans devenir nous-mêmes au service du progrès !  Quitter sans quitter véritablement.

Tout près, la côte de ces îles dalmates est sillonnée de chemins bordés de murets en pierres sèches. Quatre cormorans longent le littoral en alternant leurs immersions en quête de pitance. A mer et à terre, les routes semblent parallèles pour mener à des destinations attendues mais toujours incertaines. Une arrivée dans une petite baie presque déserte demeure toujours une aventure, même si elle est programmée. Anticiper pour mieux jouir du temps qui s’écoule. Le soleil monte vers le zénith. La température augmente. L’un d’entre nous s’assoupie paisiblement, un léger sourire béat au coin des lèvres. Sa bouche atonique s’entrouvre lentement et déclenche des petits rires moqueurs chez les autres. Petits plaisirs partagés qui vont imprimer notre mémoire pour les années qui suivent…

Stop à la petite ville de Hvar, avec montée jusqu’à son fort Fortica en passant par sa magnifique place de style vénitien, son marché, ses cafés, sa cathédrale, ses églises et ses boutiques de lavande. L’ambiance y est détendue et les filles sont très jolies. En été, de magnifiques yachts remplissent son port parfaitement protégé par les îles de la résine « Pakleni otoci » et son phare devant la baie « Pokonji dol ». Sur leur barque, les pêcheurs ravaudent leurs filets. Cette ville présente le mariage sans pareil d’une végétation méditerranéenne verdoyante et d’un riche héritage historique allié aux attraits d’un lieu de villégiature moderne. Située dans un cadre naturel pittoresque, tournée vers le sud et le soleil qui lui donne son charme et sa gaieté méridionale, Hvar est un trésor inépuisable de sensations et d’aventures, sous-marines aussi… Son nom vient de Paros ou Pharos, phare du temps des anciens Grecs. C’est ensuite, au Moyen-Age, que Hvar acquit sa réputation et sa puissance au sein de l’Empire vénitien.

destination plongée croatie    vacances plongée croatie    club plongée croatie    faune plongée croatie    plongez en croatie

Petite immersion à Uvala sipanska, près de Otocic marinkovac.  Sur une vingtaine de mètres d’un fond sableux recouvert de posidonies, on peut observer des sars, des oblades, des mulets et quelques serrans et girelles parmi les éponges encroûtantes orangées ou les tomates de mer pourpres. L’eau est d’une clarté exceptionnelle et presque chaude. Puis, cap à l’est vers Otok scedro pour un mouillage particulièrement beau dans la baie de Mostir. Au passage, les paysages enchantent par leur beauté, les parfums de la mer, des herbes aromatiques, du romarin sauvage, du fenouil et de la lavande, plantes qui colorent de vert les versants pittoresques des îles. Vincent, un hôte inattendu nous rejoint à bord du bateau. Ses bonnes connaissances médicales et culinaires n’ont d’égal que sa sympathie : c’est surement un signe !

Tout ceci concourt à cultiver au sein de notre groupe un profond optimisme pour une vie radieuse fondée sur la force d’esprit, la nonchalance et une joie de vivre contagieuse à bord de « Quetzal », peut-être l’influence insulaire ? Ici, à l’abri de l’immensité de la mer Adriatique dans un cadre mythique, voire mystérieux, chargé d’une ambiance voluptueuse et romantique, nous nous délectons d’un repas traditionnel dalmate et d’autres produits locaux. Au tout petit matin, vers six heures, quand le soleil pointe le bout de son nez sur la cime des pins, avec mon ami Gérard nous allons observer les mûriers sauvages, les grenadiers et les arbustes de romarin plus grand que nous, accompagnés des bruits du silence. Trois pêcheurs ramènent leurs filets avec quelques poissons qui feront leur repas du jour. Nous décidons une plongée à l’extérieur de la baie dont le fond est tapissé d’holothuries et les parois rocheuses qui plongent vers le fond, très profond, sont recouvertes d’oursins noirs et marrons.  Des blennies et des gobies se faufilent entre les pierres blanches. Les poulpes se camouflent comme ils peuvent en se recouvrant de coquilles. L’eau est particulièrement cristalline, ici et maintenant. Mes idées, lavées de tout soucis, sont claires sur ce que j’aime de la vie.

centre de plongée croatie    voyage plongée croatie    voyage croatie    plongeur croatie

Direction plein est au cap 95. A la proue de « Quetzal », je compte le peu de nuages blancs cotonneux, soulignés du léger gris de leur ombre, je me laisse éblouir des milles étoiles du jour que le soleil m’offre en se reflétant sur les flots fendus par l’étrave et j’écoute le vent. Enfin, j’apprends encore. J’apprends du temps. Je découvre l’espace qui m’entoure en savourant mes pensées qui s ‘abandonnent. Je rêve éveillé. A Luka loviste, à la pointe ouest d’une presqu’île de la grande terre, je me plonge dans un parterre de posidonies avec quelques éponges aux couleurs vives, collées sur les rochers, pour rompre la monochromie du lieu. Des sérans m’accompagnent, peu farouches. Au fond, je côtoie de nombreuses éponges-tuyaux jaunes. L’eau est toujours aussi claire et chaude, sans courant, à l’abri des vagues et du vent. En fin d’après-midi, nous empruntons le canal de Peljeski, vers l’est, qui sépare la péninsule au nord de l’île de Korcula au sud, jusqu’à notre prochain mouillage agréable au sud de l’île Badija, juste en face d’un ancien monastère fondé par les Franciscains en 1392, dont la cloche ne cesse de sonner, avec une certaine irrégularité… Après une visite de la magnifique vieille ville de Korcula et de ses tours qui surplombent le port, célèbre par la venue de Marco Polo il y a longtemps et par les touristes aujourd’hui, Gérard, notre capitaine, décide de continuer vers l’île de Mljet, classée Parc National. A Luka Polace, plus précisément.

Ce mouillage, l’un des plus abrités de la région, se situe au fond d’un long bras de mer protégé par quatre îles boisées. Des sentiers mènent à des lacs et les promenades sont splendides au départ des ruines d’un château. Il est possible de faire une balade en bateau jusqu’à l’île de Sveti Marija pour visiter le vieux monastère bénédictin. Nous ne nous en privons pas. Ensuite, en vélo et à pied, nous rejoignons un autre petit lac pour prendre un bain réconfortant. Dîner au restaurant, à deux pas de « Quetzal » dont la silhouette s’efface peu à peu dans l’obscurité pour disparaître jusqu’à notre lendemain.  Réveil au chant de deux coqs qui se répondent. La veille, ils n’ont pas cessé non plus. A toute heure. Leurs montres ne doivent pas être synchrones avec le soleil. Ou bien ils sont en vacances, comme nous. Sans rythme précis et au gré de nos envies. Envie d’ailleurs d’une randonnée aquatique entre les îlots et le long des rochers blanchis par le ressac. La luminosité est exceptionnelle avec les premiers rayons qui pénètrent l’eau pour éclairer les étoiles de mer rouges. Un crabe s’enfui. Deux spirographes se ferment sur mon passage. Je crois apercevoir un Saint-Pierre au loin mais je ne suis pas encore très réveillé. Il est temps de prendre mon petit déjeuner. Plus tard, un vent frais de vingt-cinq nœuds nous pousse vers l’ouest avec une mer légèrement formée par le travers tribord. Gérard est à la barre, la peau burinée et sa casquette bien vissée sur la tête. Il en connaît un bout sur la navigation. Rassurant. Au loin, trois voiles blanches se suivent en direction d’ailleurs. Les dégradés de gris des falaises plongent dans la mer argentée face au soleil qui poursuit, inexorablement, son ascension.  Pas un seul nuage nous accompagne aujourd’hui. Les degrés qui montent, lissent notre esprit qui nous quitte peu à peu. Silence.

poisson plongée croatie    faune sous marine croatie    vie sous marine croatie    découverte plongée croatie

« Le bonheur n’est pas une destination, c’est un voyage »... Petit stop pour déjeuner à Mali lago, au nord-ouest de l’île Lastovo où le fond sableux est recouvert de belles posidonies. Un banc de saupes juvéniles broutent les algues parmi quelques débris de poteries anciennes. Une grande limace de mer beige clair et tachetée de cercles noirs, de la famille des danseuses espagnoles, semble assoupie, blottie entre deux rochers où s’accrochent des serpules. Quelques sars-tambours passent tout près de moi sans se soucier de ma présence. Un banc d’oblades attend quelque pitance sous la coque du bateau. Après une heure de plongée-baignade-balade, nous quittons ce lieu agréable pour aller de l’autre côté de l’île à Velji lago pour y passer la nuit. A l’extrémité de la baie se trouve une petite marina faisant partie d’un hôtel et d’un centre de plongée. A terre, entre les agaves et les cactus, les lézards vers détalent parmi les bouquets d’immortelles d’Italie, à l’odeur si caractéristique de la Méditerranée. Tel le « Club des cinq » en vadrouille, nous explorons les vestiges de galeries sous terraines datant de la guerre, sans réveiller les chauves-souris accrochées au plafond. Un pêcheur nous propose des anchois à l’huile délicieux quoiqu’un peu trop salés, pour l’apéritif rituel. A l’heure où des milliers d’étoiles envahissent le ciel, deux chouettes s’interpellent comme les coqs d’hier. A chaque oiseau son mode de vie. Nous prenons la météo qui semble clémente pour le lendemain. La nuit paraît sereine et nos rêves beaux malgré quelques risées nocturnes qui font giter « Quetzal » et éviter de 180°.  La Grande Ourse est bien présente alors que nous comptons les étoiles filantes et que la lune, en croissant, joue à cache-cache avec les nuages.

En route vers le nord-ouest, quel plaisir de nager en pleine mer sur un fond de cent mètres dans le canal de Lastovski entre Lastovo au sud et Korcula au nord. Le bleu est exceptionnel sans aucune vaguelette. Les rayons du soleil pointent le fond sans l’atteindre, comme mon regard qui se perd, indécis et heureux. Quatre mouettes nous survolent. Autre étape de notre périple en Croatie avec le tour de Vis qui est la plus grande des îles de l’ouest du pays. Elle est habitée depuis des milliers d’années. Des peuples de l’Age de Pierre y vécurent, puis les Ylliriens. En 397 av. J.C., des colons grecs arrivèrent et fondèrent une colonie qu’ils appelèrent Issa sur les rivages de Viska luka. Puis, Vis fit partie de l’Empire romain. Après 1797, elle fut occupée tour à tour par les Austro-Hongrois, les Français, les Anglais et les Italiens. Jusqu’à l’été 1989, les étrangers n’étaient pas autorisés sur Vis ou les îles environnantes et ne pouvaient naviguer à moins de 300 mètres de leurs rivages. Cette île encore préservée est aussi connu pour ses vins depuis plus de 2000 ans. Du large, les forts en ruines sur les collines de chaque côté de la baie sont remarquables. Mouillage de « Quetzal » au nord de la péninsule, près de l’église. Nous apprenons qu’un bombardier américain B-24 vient d’être retrouvé par 39 mètres de fond, à quelques encablures seulement de la côte.
Au déjeuner, nous hésitons entre un « brudet » (ragoût de poissons), un « rizot od skampi » (risotto aux langoustines) ou un « tunj kao pasticada » (thon à la sauce dalmate) pour décidément choisir une salade de tomates, plus simple mais néanmoins délicieuse.

plongee croatie    plongée    plongee sous marine croatie    plongee croatie    la plongee en croatie

Avec l’omniprésence du chant des cigales, même si quelques gouttes d’une pluie rafraîchissante viennent à notre rencontre, l’espace d’un instant. D’ailleurs, juste avant de m’immerger, au moment où mes yeux sont mi air-mi eau, encore au contact de l’interface liquidienne, mes oreilles hésitent entre cette musique du maquis et celle des profondeurs. Comme avoir le choix d’écouter Bach ou d’écouter le vent, à la proue de « Quetzal », en regardant glisser lentement les îles sur l’horizon ou un couple d’oiseaux se dirigeant vers le sud. Se confier ou écouter sa solitude. Légèrement mélancolique mais le cœur gai, gai avant tout. Finalement, je vais rejoindre mes amis les poissons parmi les anfractuosités de la roche blanchie, moirée par les mouvements du soleil. J’observe au passage quelques nacres Pinna nobilis plantées bien droites dans le sol. Peu de couleurs mais un bleu intense et pur. « Le dernier jour de la création, Dieu a voulu couronner son œuvre et a créé les îles de Kornati avec les larmes, avec les étoiles et avec le souffle » (George Bernard Shaw).

Après quelques randonnées aquatiques au gré des criques abritées, entre éponges et posidonies, nous terminons notre périple par l’île de Solta, à Uvala taninja, l’une des plus petites îles habitées de Croatie, avec ses 9 miles de long d’est en ouest et ses 2 miles de large. La partie est de l’île est rocheuse alors que l’ouest est recouvert de broussailles. A l’intérieur, il y a quelques cultures d’oliviers et de vignes pour le vin depuis des temps anciens, comme dans la région environnante. Le petit cabanon en pierres et aux volets bleus sur la gauche, avec un pêcheur au premier plan, est particulièrement esthétique au soleil levant. Il illustre la côte dalmate à lui tout seul. Nous allons à la cueillette de galets plats, en souvenir de notre croisière tel un clin d’œil au passé… Ici, la nature est comme une source infinie de créativité dans une ambiance de profonde sérénité. Immense et fragile à la fois. Ainsi, la vie s’écoule comme de la poudre aux vents.

Aujourd’hui, en Croatie, il y a du silence dans l’air…

Henri ESKENAZI
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site web
Droit de reproduction réservé - Copyright texte et photos Henri Eskenazi

>>> Pour toute information, devis...: utilisez notre formulaire gratuit en ligne...


INFORMATIONS PRATIQUES

Situation:
La République de Croatie se situe entre la Slovénie et la Hongrie au nord, la Serbie à l’est, la Bosnie-Herzégovine et le Montenégro au sud.

Renseignements techniques:
  • Climat :
    • Méditerranéen sur la côte Adriatique
    • Semi-continental au nord
    • Montagnard au centre
  • Monnaie : Le Kuna (Kn) - 1 Kn = 0,15 Euro -1 Euro = 7,40 Kn
  • Capitale : Zagreb
  • Grandes villes : Split, Dubrovnik
  • Langues : Croate, anglais, italien et allemand
  • Superficie : 56 594 km2
  • Population : 4,45 millions d’habitants et 78,5 hab./km2
  • Téléphone : 00 385 suivi de l’indicatif régional sans le 0
  • Electricité : 220 volts
  • Décalage horaire : Aucun depuis la France
  • Formalités :
    • Passeport en cours de validité
    • Visa délivré à l’arrivée
    • Pas de vaccination obligatoire
  • Plongée : Licence croate obligatoire (100 kn)
  • Epaves de la Seconde Guerre Mondiale ou de l’invasion vénitienne, grottes, fonds sableux.
A lire:
  •  Croatie : Guide « Petit futé ».
  • « Une vie à se dire », Jacques Salomé (Pocket).
  • « Poissons de Méditerranée », Alan Davidson (Edisud).
  • « Mettre en pratique le pouvoir du moment présent », Eckhart Tolle (collection J’ai Lu).
A goûter:
  • Le Paski sir, fromage de brebis très ferme, roulé dans la cendre et l’huile d’olive.
  • Le Kava, café (souvent à la turque).
  • Le Rakija, eau-de-vie traditionnelle à déguster avec le café.
A écouter :
Le Klapa, chant polyphonique traditionnel dalmate chanté uniquement par les hommes.

A savoir:
  • Le mot « croate » vient des Romains qui ont donné ce nom aux tribus envahisseuses qui hurlaient « Huraa ! Huraa ! U rat ! » (Huraa ! Huraa ! En guerre !). Le mot Hurati est devenu Kroati car le H était impossible à prononcer pour les Romains.
  • La mot français « cravate » date de 1635, quand des mercenaires croates se sont rendus en France pour soutenir la monarchie. Ce morceau de tissu (hvratski) fut nommé tout d’abord « à la croate » puis « cravate ».
  • Le chien dalmatien, au poil blanc à tâches noires, est originaire de la Dalmatie.
Glossaire:
  • Bonjour = Dobro jutro
  • Au revoir = dovidjenja
  • S’il vous plaît = Molim
  • Merci = Hvala
  • Oui = Da
  • Non = Ne
  • Je ne comprend pas = Ne razumijen
  • Plongée sous-marine = Ronjenje bez ronilacke opreme
  • Ile (îlot) = Otok (Otocic)
  • Port = Luka
  • Baie = Uvala
Adresses:
  • Office de tourisme :
48 Avenue Victor Hugo 75016 Paris
Tél. : 01 45 00 99 55
Fax : 01 45 00 99 56
  • Ambassade de Croatie en France :
39 Avenue Georges Mandel 75116 Paris
Tél. : 01 53 70 02 80
Fax : 01 53 70 02 90
  • Ambassade de France en Croatie :
Hebrango 2, 10000 - Zagreb
Tél. : (0385) (1) 489 36 00
Fax : (0385) (1) 489 36 60
  • Bungalows et restaurant de la baie de Mostir :
Tél. : + 385 (0) 989 236 040
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Loueur de vélos, scooters et voitures à Mljet « Mini Brum » :
Tél. : + 385 (0) 20 745 260
+ 385 (0) 98 285 566
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contacts plongée Croatie:

« Curavic Diving Academy »
Tél. : (099) 70 7777 4
www.curavicdivingacademy.com
www.diving.hr
www.diving-hrs.hr
Remerciements particuliers à Gérard L.

Remerciements :

Matériels de photo sous-marine :
« PHOTODENFERT »
6,rue Schoelcher – 75014 Paris
Tél. : 01 43 35 14 92
Internet : www.photo-denfert.com

Annuaire plongée
Vacances plongée

Plus de 300 voyages proposés par les voyagistes à découvrir !

Voir les offres...

Croisières et Séjours

matériels de plongée

Les incontournables

VOYAGES
Votre devis vacances plongée en ligne
MATERIELS
Votre devis achats matériels en ligne
ACTUALITÉS
Les dernières actus de la plongée
NEWSLETTER
Recevez par email les news mensuelles
EQUIPEMENTS
Un catalogue des matériels de plongée
DESTINATIONS
Pays et lieux où plonger
MEDIAS
Galeries de milliers de photos
Voyages plongée sous-marine